Rechercher
  • Corinne Bertaiola

5 choses à savoir pour comprendre votre ado hypersensible



Tous les adolescents sont en proie à un yoyo émotionnel permanent, ils bouillonnent à l’intérieur tant les changements de leur corps sont grands et rapides. Leurs repères changent, ils élargissent leur vision du monde et entrent en rébellion contre leurs parents pour se transformer en adulte. La crise d’adolescence rime avec déséquilibre émotionnel alors comment ça se passe pour les hypersensibles ? Quelles sont les différences avec un ado qui n’est pas hypersensible mais seulement en phase de transformation ?




Mieux comprendre ses souffrances et ses réactions
Ado hypersensible mieux le connaître

1. Un ressenti « haute tension »


Quand on dit « hypersensible » on pense « trop sensible » et l’image qui vient immédiatement c’est celle de quelqu’un qui pleure facilement, qui chouine, qui prend tout mal et semble faible.


En réalité, c’est le ressenti de toutes les émotions qui est démultiplié. Donc en effet, quand une personne hypersensible reçoit des mots blessants, la tristesse et la blessure seront plus profondes et plus douloureuses, la peur peut rapidement arriver au niveau de terreur, des désaccords peuvent prendre des proportions démesurées car la colère monte très vite.


Difficile de gérer ses émotions quand celles-ci sont trop intenses
débordement émotionnel chez l'ado hypersensible

La personne qui ressent cela ne choisit pas ce qu’elle ressent, la plupart du temps, elle subit car elle perd rapidement le contrôle de ses émotions qui la submergent. Et affronter toutes ces émotions intenses et douloureuses chaque jour demande beaucoup de force et de courage, tout le contraire d’une personne faible.



Heureusement, il n’y a pas que des émotions négatives donc il n’y a pas que des inconvénients à être hypersensible. La joie, l’amour, l’espoir se ressentent plus fortement. Une personne hypersensible va prendre plus de plaisir à faire une activité qu’elle aime, les moments de joie et de partages peuvent être tellement intenses qu’ils provoquent des larmes de joie, elle va vivre ses relations amoureuses de façon plus profonde et plus passionnée.


Pour faire la différence avec un adolescent « classique », je vais prendre l’image du réseau électrique. Sur ce réseau, on trouve des lignes basse tension qui alimentent nos maisons et des lignes haute tension pour transporter l’électricité dans les différentes régions.

L’ado « classique » est branché sur une ligne basse tension, il se produit de temps en temps des fluctuations sur la ligne de l’ordre de 10%, la moyenne est 230V (celle utilisée par tout le monde) et elle varie entre 210V et 250V. Cette variation vient soit d’une défaillance des appareils branchés (un déséquilibre hormonal pour l’adolescent), soit d’une demande d’énergie trop importante sur le réseau (trop de fatigue pour l’adolescent à cause de la croissance, des hormones, d’un mauvais sommeil, une mauvaise alimentation…). Notre ado connaît donc des fluctuations : il peut être tout mou à un moment et s’énervé pour un rien l’instant d’après. C’est une petite fluctuation, d’ailleurs la plupart du temps l’ado ne se rend même pas compte qu’il vous a parlé de manière agressive (cela ne l’a pas perturbé).


Toujours branché à un haut niveau émotionnel
L'hypersensibilité, câblage haute tension

L’adolescent hypersensible, lui est branché sur une ligne haute tension (voir très haute tension). Sur ces lignes, il y a très peu de pertes, la tension est beaucoup plus élevée (niveau émotionnel pour l’ado hypersensible toujours très haut) mais plus stable. Pour qu’il y ait des perturbations sur ces lignes, il faut qu’il se produise de violents orages, des tempêtes et à l’adolescence la météo est très orageuse. Chaque petit évènement va provoquer une tempête intérieure.



2. Une éponge à émotions


Chez un hypersensible, l’empathie est très développée.

Voici la définition du mot « empathie » : capacité de s'identifier à autrui dans ce qu'il ressent.



Trop d'empathie, il absorbe les émotions des autres
éponge à émotion

Non seulement, il ressent toutes les émotions de façon démesurée mais en plus, il ressent celles des autres !!! Avec les années, l’expérience, on apprend à faire la différence entre les émotions qui nous appartiennent et celles des autres. Mais à l’adolescence, on ne sait pas encore qui on est, on est en plein chantier de construction. La plupart du temps on ne sait même pas mettre des mots sur nos propres émotions ni d’où elles viennent alors repérer que certaines n’ont rien à faire là, c’est impossible !

L’hypersensible se met à la place de l’autre, il comprend sa souffrance, ce qui va lui faire ressentir de la souffrance à son tour. Il s’inquiète pour les autres et se préoccupe d’eux.


Un ado « classique » va être plus insolent, davantage dans la défiance et la provocation dans sa manière de chercher les limites, dans ses expérimentations pour comprendre qui il est. Alors qu’un ado hypersensible s’inquiète de ce que ressent l’autre (même parfois avant de s’inquiéter pour lui-même). Sachant que certains actes ou paroles vont blesser l’autre, il va être dans la retenue. Attention, il reste un adolescent, l’hypersensibilité n’en fait pas un ange ! Ce type de comportement sera limité chez lui. Il arrive qu’il se retienne tellement avec les personnes extérieures, qu’il se décharge sur ses parents. Comme c’est une éponge gorgée d’émotions, il faut bien qu’il s’essore un peu pour pouvoir affronté la journée suivante.



3. Une réceptivité sensorielle accrue


Beaucoup de personnes pensent que l’hypersensibilité se limite au domaine émotionnel alors que dans la plupart des cas, ces personnes ont aussi tous leurs sens très développés, soit une hypersensibilité sensorielle.

Ils voient plus de détails et sont dans l’observation. Certains bruits sont insupportables, les sons forts sont perçus comme agressifs. Par exemple, pour certains

Les sons trop forts sont agressifs

il est difficile voire impossible d’aller au cinéma ou à un concert car le son est trop fort pour eux. Les goûts sont intenses donc ils prennent beaucoup de plaisir à manger mais le mélange des textures va être désagréable pour eux (par exemple s’il y a des morceaux dans une glace, un yaourt ou une soupe). Ils ont du mal à supporter les odeurs trop prononcées comme les parfums, la fumée de cigarette…et ils perçoivent les odeurs infimes (il m’est arrivé, en marchant sur une route de montagne, de sentir des fraises des bois cachées par la végétation qui se trouvaient 10m en contre-bas). Le ressenti du toucher est accentué, il peut arriver qu’ils ne supportent pas les étiquettes des vêtements, une sorte de tissu, certains ressentent même une douleur si on les touche.


Les informations collectées par les sens servent à alerter le cerveau d’un danger potentiel. La captation des signaux extérieurs étant augmentée pour ces personnes, il arrive souvent que ces signaux soient perçus comme danger potentiel, ce qui provoque des réactions physiologiques de stress. Cette sensibilité sensorielle place ces personnes dans un niveau de stress plus élevé que ce qu’il devrait être. Cela renforce les réactions émotionnelles disproportionnées.


4. Un contact avec les autres difficile


Un enfant hypersensible rencontre fréquemment des difficultés pour s’intégrer dans un groupe. Tout d’abord parce qu’inconsciemment, le groupe va le mettre à l’écart car les autres ressentent une différence dans son fonctionnement et n’arrive pas à s’identifier à lui.


Ensuite, son caractère hypersensible le rend plus timide et le place dans une position d’observation plutôt que d’action. C’est donc un enfant qui va se placer automatiquement en retrait des autres, ce qui ne l’aide pas à s’intégrer.


Enfin, de par l’agression ressentie avec ses capacités sensorielles décuplées, d’une part il ne va pas avoir les mêmes activités que les autres et d’autre part, son inconscient va mettre en place des systèmes de défenses.


Difficulté d'intégration avec ceux de son âge

Ses activités seront différentes parce que les cris des autres sont insupportables pour lui, parce que le toucher est douloureux (tous les jeux de contact, les bousculades, notamment la « bagarre » pour les garçons ne vont pas faire partis de son amusement), il se sentira mal s’il est témoin de disputes ou de conflits entre camarades. Il ne participera donc pas à tout cela.


Pour se protéger du bruit, du contact, du trop plein d’émotions et de tout ce qui lui semble violent et agressif, l’enfant hypersensible a tendance à se replier sur lui-même. Il garde une certaine distance physique avec les autres et parle peu. Il a besoin de cette distance pour se protéger, ce sont des réflexes de défense.



5. La fatigue


Il vous est peut-être arrivé de constater à la sortie de l’école, que votre enfant était épuisé alors que ses camarades courraient partout, criaient, sautaient pleins d’énergie. Ou peut-être qu’au collège, votre enfant ne se sentait pas la force de participer à une activité quelconque alors que les autres cumulaient pratique sportive et clubs en tout genre.


En dehors du fait qu'il est difficile pour lui de s'intégrer dans un groupe, la personnalité hypersensible de votre enfant lui fait consommer une quantité d’énergie énorme.


Nous l’avons déjà dit plus haut, son niveau de stress est plus élevé. Les réactions physiologiques du stress provoquent un rythme cardiaque plus élevé, une respiration accélérée et une demande de consommation d’énergie au niveau des muscles plus importante. Votre enfant brûle donc plus de calories que ses camarades.


Le fait d’être dans l’observation et de capter plus de signaux que les autres entrainent une attention plus importante et le traitement d’une quantité d’informations plus grande par le cerveau. Le cerveau consomme donc aussi beaucoup plus d’énergie que la normale.


Enfin, le trop plein d’émotion fatigue énormément. Rappelez vous dans quel état vous êtes quand vous revenez d’un enterrement. Vous avez ressenti une tristesse intense et après on se sent lessivé. Votre ado ressent toutes les émotions de façon intense et cela l’épuise.


Il est donc normal que votre ado soit plus fatigué que les autres, cela fait partie de son fonctionnement. De plus, à cet âge, les fluctuations hormonales et la croissance engendrent une fatigue supplémentaire et pas des moindre.



Fatigue plus prononcé chez l'hypersensible




Pour résumer, un adolescent hypersensible ressent toutes les émotions de façon intense, perçoit beaucoup plus de signaux avec ses sens, s’inquiète pour les autres, connaît un niveau de stress plus haut que la normale. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que votre enfant se place en retrait pour se protéger et soit très fatigué à la fin de la journée. L’obliger à aller vers les autres, lui reprocher d’être fatigué de ne rien faire ou de pleurer pour rien n’arrangera rien, bien au contraire. Ce qui l’aidera, c’est d’essayer de le comprendre, d’accepter sa personnalité telle qu’elle est (avec ses particularités d’hypersensible) et d’être à l’écoute.

Si les informations de cet article vous ont été utiles, n’hésitez pas à laisser un commentaire.





Besoin d'aide avec votre collégien ? https://www.energienaturellecb.fr/vers-son-vrai-potentiel


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout