Rechercher
  • Corinne Bertaiola

Comment se concentrer en classe quand on est un collégien hypersensible ?



Qui n’a pas vu sur son bulletin scolaire : « Manque de concentration » ? Il est évident que de nombreux élèves ne sont pas attentifs en cours, entre ceux qui ont décroché, ceux qui ne comprennent pas ce qu’ils font là et qui s’ennuient profondément ou ceux qui sont trop épuisés par leurs nuits de gamer. Certains pourtant fournissent de gros efforts pour réussir mais les résultats ne sont pas au rendez-vous.






1. Être concentré, c’est quoi exactement ?


Si vous demandez à votre enfant ce que cela signifie exactement, il aura du mal à vous donner une définition. Beaucoup de gens ont une idée de ce que cela veut dire mais ils ne savent pas mettre les mots dessus. D’ailleurs, certains parents peuvent assimiler cette remarque « Manque de concentration » à agitation ou désintérêt. C’est possible mais ce n’est pas ce que veut suggérer le professeur.


Voici la définition du mot « concentration » que vous pouvez trouver sur internet ou un dictionnaire : capacité à focaliser son énergie mentale sur 1 seul sujet…en excluant tout ce qui est sans rapport avec le sujet.


Bien sûr, il est impossible de rester focalisé sur le cours et le travail qui est demandé une journée entière. Pour un collégien, cette durée est d’environ 20 min. Il y a donc différentes phases et différentes tâches dans un cours, qui ne demandent pas le même niveau d’attention.


Vous le voyez aussi à la maison quand vous parlez à votre ado, souvent il entend des sons qui sortent de votre bouche mais il n’écoute pas un mot. Il est absorbé par ses pensées, par la télé, son téléphone ou trop fatigué. Vous constatez qu’il n’a pas intégré le sens de votre message et vous êtes obligé de répéter (souvent plusieurs fois) : c’est le fameux manque de concentration !!!





2. Pourquoi les hypersensibles ont plus de difficultés à se concentrer ?


On distingue deux composantes de l’hypersensibilité : émotionnelle et sensorielle. Comment cela peut influencer le fonctionnement du cerveau ?



Au niveau émotionnel, le cerveau déclenche des réactions physiques en rapport avec ces ressentis pour répondre à un besoin. Les émotions s’accompagnent souvent de sentiments et de questionnements qui persistent. Ils occupent alors une partie de la réflexion et les empêchent de se concentrer sur le moment présent. Il arrive, en particulier chez les ados sensibles pour qui le ressenti est intense, qu’ils soient tellement imprégnés et submergés par leurs émotions que les capacités cognitives se retrouvent comme « bloquées », ils sont incapables de réfléchir. Comme en situation de stress, le cerveau enclenche un fonctionnement différent, il se met en mode « survie ». Il se prépare à enclencher des réflexes et des prises de décisions rapides, ne laissant pas la place à une réflexion construite et élaborée.




Au niveau sensoriel, les enfants ayant ce profil, captent plus facilement les signaux

extérieurs. Et malheureusement, le collège offre une multitude de stimuli en tout genre. De plus le changement de salle à toutes les heures de cours ne permet pas d’avoir de repères et augmente la vigilance par rapport à ces signaux. Tous les petits évènements sont perçus de façon amplifiée et viennent perturber la concentration. Un néon qui clignote, les bavardages, un élève qui joue avec son stylo ou qui fait tomber un objet, le courant d’air de la fenêtre, l’avion ou l’oiseau qui passe dans le ciel, les bruits de pas dans le couloir…tout cela attire l’attention de celui qui a une sensibilité accru et la concentration sur le sujet du cours devient impossible.





3. Que faire pour augmenter son niveau de concentration ?


Dans un premier temps, il peut être utile d’identifier les éléments perturbateurs, c’est-à-dire les évènements précis qui captent l’attention de l’enfant et d’essayer de les limiter. Si le bruit est vraiment gênant, il y a la possibilité d’utiliser de temps en temps des bouchons d’oreille. Si c’est un camarade trop agité ou qui lui parle trop, il peut changer de place.


La naturopathie offre des pistes intéressantes pour équilibrer le système nerveux. Elle propose de travailler sur l’alimentation (apport d’omégas 3, de vitamines…avec si besoin des compléments alimentaires ciblés), revoir les habitudes de sommeil, l’utilisation des écrans, l’exercice physique. Un naturopathe a une approche globale avec également un travail sur la gestion des émotions à l’aide des techniques de respiration, l’EFT ou les Fleurs de Bach.

Pour fonctionner correctement, notre organisme a besoin de nombreuses choses.



Il est possible d’éduquer notre cerveau, de l’entrainer pour qu’il

puisse maintenir une concentration plus profonde ou plus durable. La méthode la plus efficace consiste à faire des exercices de pleine conscience. Il s’agit de porter son attention sur nous-même ou ce qui nous entoure en observant, on se concentre alors sur le moment présent.

On peut aussi s’habituer aux différents stimuli de l’environnement pour qu’ils soient perçus comme quelque chose de normal et ne détournent plus notre attention. Par exemple faire ses devoirs avec un bruit de fond pour s’habituer au bruit, observer par la fenêtre (insectes, oiseaux, avion, …). Si c’est le stress qui diminue l’attention, des exercices de respiration seront bénéfiques.




Enfin, il est intéressant aussi d’apprendre à gérer les moments d’attention, c’est-à-dire, repérer à quel moment avoir une attention soutenue, à quel moment je peux la relâcher. Ainsi, quand le professeur distribue des photocopies ou rend un devoir, il est possible de se distraire, par contre quand il explique une nouvelle notion, il vaut mieux être concentré pour comprendre.


Dans tous les cas, la motivation joue un rôle essentiel dans la concentration. Quand le sujet nous intéresse, c’est plus facile. Quand ce n’est pas le cas, il faut activer des procédés de motivation.




Conclusion


Vous avez maintenant des solutions pour aider votre enfant à améliorer sa concentration, à vous de mettre en place la stratégie qui lui convient. N’hésitez pas à partager vos expériences par rapport à ces méthodes en commentaire.


4 vues0 commentaire