Rechercher
  • Corinne Bertaiola

Utilisation du chaud et de froid en naturopathie

Dernière mise à jour : 24 nov. 2020



LE CHAUD


La chaleur a un effet vasodilatateur, c’est-à-dire qu’elle augmente le volume des vaisseaux sanguins. Cela va donc permettre d’augmenter l’afflux de sang dans la zone chauffée (c’est le débit de sang qui augmente car « le tuyaux » est plus gros)



Quel est l’intérêt ? En augmentant l’arrivée du sang à un endroit du corps, on augmente aussi l’apport d’oxygène, de nutriments et d’hormones. Cela est utile pour la détoxination du foie ou des reins puisque l’oxygène et les nutriments en plus grandes quantités, vont optimiser le fonctionnement de ces organes et permettre une meilleure élimination des déchets de l’organisme. De plus, la chaleur va stimuler le métabolisme cellulaire.


La chaleur améliore aussi l’élasticité des fibres musculaires et a un effet myorelaxant. Une propriété qui sera recherchée en cas de tensions musculaires, de spasme ou de raideur et des douleurs qui leurs sont associées.


Pour résumer, il sera conseillé d'utiliser du chaud en cas de courbatures, de raideurs comme le torticolis mais aussi pour des règles douloureuses, une digestion un peu lourde, pour une détoxination. En cas d'utilisation d'une huile avec des propriétés particulières, ou bien agrémentée de quelques goutes d'huile essentielle en massage, apporter de la chaleur douce va aider cette huile à pénétrer.



Les contre-indications : ne pas utiliser de chaud sur un œdème, une infection, en cas de diabète, de thrombus, de cardiopathie, de néoplasme (tumeur) ou de grossesse.






LE FROID


Le froid a un effet vasoconstricteur, soit un rétrécissement des vaisseaux sanguins. Cette fois l’afflux sanguin est accéléré (avec un tuyau de diamètre plus petit, il y a plus de pression). Le froid favorise donc le retour veineux quand on a les jambes lourdes.


Mais l’influx nerveux, lui est ralenti par le froid, ce qui diminue les messages et donc les sensations de douleurs. C’est pour cela qu’on dit que le froid « anesthésie » en quelque sorte la zone douloureuse.


La limitation de l’arrivée de liquide dans la zone blessée va permettre de limiter la formation des hématomes et des œdèmes.


Pour finir, le froid va aussi ralentir l’action de certaines enzymes qui attaquent le cartilage et créent des douleurs articulaires (arthrose).


Il est donc recommandé d’utiliser le froid pour les contusions, les ecchymoses, les élongations, les déchirures, les entorses et les douleurs articulaires.

En ce qui concerne les inflammations, c'est un peu plus compliqué. D'un côté, l'inflammation indique que le système immunitaire réagit pour nous protéger de quelque chose, il faudrait donc laisser cette inflammation pour que notre corps puisse faire son boulot. D'un autre côté, selon l'inflammation, la douleur peut être très intense, elle peut provoquer aussi des contractions musculaires. Dans le cas des inflammations, je conseillerais donc une alternance de chaud (pour aider le corps à se réparer) et de froid (pour diminuer la douleur).



Les contre-indications : ne pas utiliser le froid sur une blessure ouverte, sur une articulation trop raide ou engourdie, en cas de diabète avancé, de syndrome de Raynaud, d’insuffisance circulatoire ou d’ulcère variqueux.






LES MOYENS


Comment procéder ?


Plusieurs solutions s’offrent à vous :


- Les bains : bain complet dans une baignoire, une piscine, un spa mais aussi des bains de pieds, de mains ou de siège.

- Les compresses trempées dans de l’eau ou des infusions chaudes ou froides selon le besoin permettent de mieux cibler la zone.

- La bouillotte, solution idéale (à mon avis) puisque la diffusion du chaud ou du froid va se faire sur une durée plus longue et sur une zone ciblée.


Attention la chaleur ou le froid doivent être doux et ne pas provoquer de choc thermique, pour les bains les changements de température doivent être progressifs.



La bouillotte sèche comme son nom l’indique n’utilise pas de fluide pour transmettre du froid ou de la chaleur. Celle-ci est composée uniquement de tissu et de noyaux de cerises.

(sur la photo : dimension 37cm x 19cm, en vente à mon cabinet)





Maintenant, à vous de jouer !


#chaudetfroid



P.S. : Je rappelle cependant, que le chaud et le froid sont des outils pour soulager mais ne sont pas une solution à part entière. Selon votre problématique, un accompagnement par un professionnel est conseillée.

40 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout